Le magasin le plus proche ▼ Le magasin le plus proche ▼

Trouver le magasin le plus proche ?

Nous n'avons pas pu vous localiser

Choisir votre localité

Trouver le magasin le plus proche ?

Nous n'avons pas pu vous localiser

Choisir votre localité

Choisir une cheville adaptée au matériau de son mur

Lors de travaux de maçonnerie, le choix du système de fixation est très important. Le support et sa qualité sont déterminants dans cette décision. Il existe de nombreuses variétés de chevilles, dont certaines destinées à des cas particuliers. Pour vous aider à vous y retrouver parmi toutes ces possibilités, BigMat, spécialiste des solutions de fixation pour bricoleurs et professionnels du bâtiment, vous présente ce très pratique guide.

Murs en béton : sachez les différencier avant d’opter pour une cheville

Différents modèles de chevillesLes blocs de béton font partie des matériaux de construction pour maçonnerie les plus célèbres. Deux sortes sont disponibles :

  • Béton léger. Contenant du ciment et des additifs, sa faible résistance à la compression ne fait pas de lui un candidat idéal pour l’ancrage de fixations. 
  • Béton ordinaire. Sa composition à base de gravier lui confère plus de fermeté. Il pourra supporter la charge de chevilles à fixations lourdes.

À chaque type de maçonnerie sa cheville

Les murs maçonnés sont des assemblages de matériaux et de mortier. Selon leur composition, ils réagissent plus ou moins bien à une compression liée à la mise en place d’une cheville.

  • Briques et parpaings pleins à structure dense. Ils sont très résistants et possèdent très peu, ou pas, de cavités. Ce type de matériaux est parfait pour accueillir des chevilles classiques.
  • Briques et parpaings pleins à structure poreuse. Leurs nombreuses perforations les rendent très peu tenaces face à la pression. Il est recommandé d’opter pour des chevilles spéciales pour béton cellulaire, comme celles proposées par le fabricant Fischer.
  • Briques perforées et cellulaires (creuses à structure dense). Comme leur nom l'indique, elles comportent des vides intérieurs. Si cette structure est destinée à recevoir une charge importante, utilisez des chevilles spécifiques, qui traversent les cellules ou les remplissent.
  • Briques légères (creuses à structures poreuses). Comprenant beaucoup de vides et pores, elles ne font pas le poids face à une compression. Soyez très vigilant lors du choix et de la mise en œuvre de vos chevilles dans un mur composé de ces matériaux. Quelques recommandations : privilégiez les chevilles à zone d’expansion longue ou encore celles à scellement par injection avec ancrages par verrouillage de formes. Par exemple, la marque Fischer, spécialiste des systèmes de fixation, propose ce type de produits.

Quelle cheville pour des panneaux de construction ?

Si vous travaillez des matériaux minces comme des plaques de carton-plâtre ou fibroplâtre par exemple, vous devrez vous procurer des chevilles particulières, pour corps creux. Elles sont en plastique ou en métal et s’ancrent directement au verso du panneau.

Faites appel à BigMat pour plus d’informations sur les chevilles

Besoin d’une réponse ou d’un conseil pour le choix de cheville de fixations ? Faites confiance aux équipes de BigMat. Trouvez celui le plus proche de chez vous !