Gouttières

La gouttière contribue au bon écoulement de l’eau de pluie provenant de la toiture, ainsi que son acheminement vers le réseau d’égouttage ou la citerne d'eau de pluie. BigMat vous accompagne dans vos projets d’évacuation des eaux en Wallonie et à Bruxelles.

Les dispositifs d’écoulement en quelques chiffres

La gouttière contribue à la protection de la construction en canalisant des quantités considérables : de 550 à 850 litres par m² par an, soit environ 55 000 à 85 000 litres d’eau pour une maison individuelle de 100 m² au sol.

Il en existe de toutes formes, de toutes dimensions et en divers matériaux. Tous ces éléments jouent un rôle important dans l’évacuation de l’eau avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Propriétés d’une gouttière de qualité

Les gouttières sont généralement conçues pour offrir une résistance :

  • Aux UV ;
  • Au gel ;
  • À l’action corrosive de la pollution aux acides ;
  • Aux chocs mécaniques et à la rupture ;
  • Aux orages.

Deux types de gouttières existantes en Belgique

Dans le cadre d’une maison unifamiliale typique, les particuliers peuvent choisir entre deux types de gouttières. Cela va dépendre de plusieurs facteurs : la pluviométrie, la pente de la toiture et la manière dont la gouttière doit être fixée.

  • La gouttière pendante: fixée sous le versant de la toiture contre la sablière ou les chevrons à l’aide de crochets, celle-ci est la plus utilisée. Elle est disponible sous différentes formes : arrondie en demi-cercle ou demi-lune, profilée ou carrée.
  • Le chéneau: intégré à la toiture et incorporé dans la corniche, cette option est plus discrète et invisible d’en bas. Plus large que la gouttière pendante, il est même possible d’y circuler. Majoritairement disponible en zinc et en aluminium, plus rarement en cuivre et en PVC, le chéneau peut être installé uniquement si la pente du toit est suffisamment forte.

Les matériaux utilisés, leurs avantages et leurs inconvénients

En fonction du matériau qui la compose, la gouttière présentera certains atouts ou défauts :

  • Le zinc: largement utilisé dans nos régions, il est robuste, résistant au gel et possède une longue durée de vie. Soudé en plusieurs parties, il peut faiblir au fil du temps et provoquer quelques fuites. Aussi, comme beaucoup de métaux, il se patine naturellement (dû à une oxydation naturelle et autoprotectrice). Cependant, le zinc est facilement réparable.

  • L’aluminium: contrairement au zinc, une gouttière en aluminium est composée d’une seule pièce. L’avantage de ce composant est qu’il est durable, économique, ne rouille pas et est une excellente alternative au zinc.

  • Le cuivre: plus rare en Belgique, ce métal de haute qualité demande très peu d’entretien. Il possède une apparence plus luxueuse et se retrouve plus fréquemment sur des bâtiments architecturaux (musées, châteaux …). Tout comme le zinc, les différentes parties doivent être soudées et il se recouvre d’une patine verdâtre au fil des années.

  • Le PVC: facile à installer soi-même, le PVC est le plus souvent utilisé pour des bâtiments annexes tels que des abris de jardin par exemple. Cette solution est la plus économique, mais dispose d’une durée de vie plus courte que le métal. En cas de fuite, l’entièreté de la gouttière doit être remplacée. Attention, la qualité des PVC peut varier énormément dans le commerce. BigMat conseille au client de se procurer des matériaux de qualité afin d’éviter une perte de coloris.

De manière générale, les gouttières métalliques sont plus solides et se réparent plus aisément en cas de fuite que le PVC. En revanche, les métaux sont plus sensibles aux pluies acides.

Conseils et accessoires d’écoulement

Pour tous les modèles de gouttières, il existe des accessoires propres et adaptés au coloris du matériau de votre choix (colliers, coudes, machons, Y ou T…). Si de la végétation s’est répandue autour de votre habitation, des accessoires tels qu’une crapaudine, une grille ou un protège-gouttière retiendront les feuilles et éloigneront les moisissures.

Le couple galvanique 

De l’eau de pluie venant d’une toiture ou de gouttières en cuivre ne peut jamais aboutir dans des tuyaux en zinc, aluminium, acier galvanisé ou non traité. Il pourrait se former un couple galvanique, avec pour conséquence une corrosion rapide du métal en question. C’est pourquoi il est toujours fortement conseillé et en général prescrit de réaliser un chantier d’évacuation des eaux pluviales en utilisant toujours le même matériau.

À propos de la patine 

La patine se fait naturellement, c’est également la garantie de durabilité du cuivre et du zinc. Il est fortement déconseillé de vernir les gouttières, car le vernis empêchera l’oxydation naturelle autoprotectrice du métal.

Vous souhaitez vous lancer dans l’installation d’une gouttière de la meilleure des façons ?

Nos experts en construction ont la solution pour vous. Rendez-vous dans le BigMat le plus de chez vous afin de bénéficier d’un accompagnement de qualité tout au long de votre projet.

Contenu exclusif membre

Nos partenaires à l'honneur Toutes nos marques

Bruxelles

Grez-Doiceau

Arquennes

Gembloux

Ampsin

Rocourt

Bassenge

Liège

Battice

Beaufays

Malmedy

Châtelet

Mariembourg

Rochefort

Sainte-Ode

Bertrix

Jamoigne

Tous les magasins

le plus proche

Trouvez le magasin

Tous nos services

services BigMat

Découvrez les

Haut de la page

Une expérience unique

Nous sommes soucieux de vous offrir une navigation sécurisée et personnalisable. Nous utilisons à cette fin des cookies afin de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt, recueillir anonymement des données de statistiques et vous permettre une visite la plus agréable possible.