Le magasin le plus proche ▼ Le magasin le plus proche ▼

Trouver le magasin le plus proche ?

Nous n'avons pas pu vous localiser

Choisir votre localité

Trouver le magasin le plus proche ?

Nous n'avons pas pu vous localiser

Choisir votre localité

Isolation de la maison : comment se protéger efficacement du bruit ?

Pour les constructions neuves comme pour les rénovations, l’isolation acoustique de votre habitation est essentielle pour un confort de vie au quotidien. BigMat et son partenaire ACOUSTIX, spécialiste de l’isolation sonore pour tout type de construction, font le point sur les matériaux à privilégier.

Pourquoi améliorer l’acoustique de ma maison : les avantages d’une isolation phonique réussie

Vente de matériaux pour l'isolation acoustique de la maison en WallonieA l’instar de l’isolation thermique, l’isolation acoustique de votre habitation comporte des atouts non négligeables :

  • Confort: Pour profiter agréablement de sa maison au quotidien, il est important qu’elle soit au maximum épargnée par la pollution sonore. Ville ou campagne, chaque endroit comporte son propre lot de nuisances sonores. L’isolation acoustique permet de réduire leur impact sur votre activité intérieure et absorbe les chocs. Mais elle fonctionne également dans l’autre sens en diminuant les nuisances sonores que vous produisez vis-à-vis de votre entourage direct. Un environnement calme possède de nombreux bénéfices pour la santé, comme l’ont déjà démontré plusieurs études.
  • Durabilité: L’isolation acoustique de la maison participe activement à l’isolation thermique de celle-ci. Même si l’une n’entraîne pas systématiquement l’autre, les frais de chauffage sont généralement diminués par la présence d’un bon isolant sonore.

Préparation de l’isolation acoustique : relevez les points à corriger

Avant d’entamer tout travail d’isolation phonique, il est indispensable de procéder à plusieurs phases de réflexion et de reconnaissance dans votre habitation pour relever les zones et éléments à l’origine des problèmes.

  1. Identification: Il faut tout d’abord identifier les sources de bruits que l’on cherche à réduire. On distinguera les nuisances sonores extérieures et intérieures ainsi que les bruits aériens et les bruits d’impact. Il faudra ensuite évaluer les objectifs précis de réduction des bruits (entre telle et telle pièce de la maison, par rapport à l’habitation du voisin le plus proche, etc.). C’est également durant cette phase qu’il conviendra de repérer les endroits par lesquels le bruit se propage dans la maison : cheminées, vasistas, bouches d’aération mais aussi portes, fenêtres, sols et façades.
  2. Distinction: Ce n’est pas parce que votre habitation dispose d’une isolation thermique qu’elle est dispensée d’être isolée acoustiquement. Même si de plus en plus de solutions combinant ces deux types d’isolation voient le jour, prendre le temps d’étudier chacune des deux facettes de l’isolation n’est pas superflu. Vous pourriez mettre à jour des faiblesses dans l’un ou l’autre système. Des spécialistes acousticiens existent et peuvent vous aider dans ce travail d’étude.
  3. Aides: Notez que dans certaines situations des primes et aides peuvent être octroyées dans le cadre de la construction ou la rénovation de votre bien immobilier dont il serait dommage de se priver. Prenez contact avec les autorités compétentes de votre région ou de votre commune pour obtenir plus de renseignements à ce niveau.

Comment réaliser une bonne isolation sonore : le choix des matériaux adéquats

Pour que votre isolation sonore soit réellement efficace, elle doit répondre à plusieurs principes élémentaires :

  • Etanchéité à l’air: Votre isolant se doit avant toute chose d’être étanche à l’air car c’est lui qui est vecteur des ondes sonores dans l’espace. Au plus l’air circule, au plus le bruit en fera de même.
  • Désolidarisation: Comme les nuisances sonores se propagent par vibrations dans l’air, il est important de ne pas fixer les cloisons les unes aux autres mais bien de les désolidariser afin de créer un espace interstitiel dans lequel insérer un matériau isolant.
  • Augmentation de la masse: Au plus un doublage ou une cloison gagnera en masse et en épaisseur, au plus le bruit s’affaiblira à force de les traverser. Augmenter la largeur de vos cloisons en diversifiant les matériaux isolants réduira donc la propagation des nuisances sonores. Des plaques de finition sont disponibles à cet effet pour renforcer la masse de votre doublage.
  • Choix d’un matériau isolant absorbant: C’est seulement lorsque toutes ces étapes auront été réglées qu’il faudra se poser la question du choix du matériau isolant pour combler les espaces entre les cloisons. Liège, lin, laine de verre ou de roche, polyéthylène… Les solutions sont nombreuses selon les budgets, les applications et les nuisances à éliminer. On conseillera aussi de prendre connaissance des indices de performance des matériaux, exprimés en décibels.

Retrouvez le calme et le confort de votre intérieur en optant pour une isolation acoustique domestique

Découvrez les produits isolants et plaques de finition sonores ACOUSTIX dans nos magasins BigMat partout en Wallonie et à Bruxelles et renseignez-vous sur l’isolation acoustique de votre habitation en prenant contact avec nos conseillers.